Tateyama

Fabuleux pays, mon portefeuille a été retrouvé avec même le fric qu’il y avait dedans (plus de 100€…). Il ne me reste plus qu’a aller le chercher dans un bled au fin fond de Chiba, Tateyama.
Ça va me prendre la journée, je vais essayer d’en profiter pour visiter le bled parait il charmant.

Une bonne journée de merde

D’abord on a mal règlé le réveil et on s’est réveillé a l’heure ou on devait partir, on a juste réussi a prendre le train mais du coup on avait pas mangé, Mia non plus et pas de provisions. On a trouve a manger a la gare, jusque la ça va pas trop mal.
On arrive a Onjuku après deux heures de trains plutôt sympa. Le bled est glauque comme tous les bleds japonnais mais on est habitué et une brise d’air pur rafraichissante a la sortie du train eloigne temporairement de mon nez les effluves pestilencielles de mes aisselles (pas de douche au reveil ces jours ci ça pardonne pas).
On arrive sur une grande plage, de partout trainent des bandes de banlieusards tatoues et vulgaires qui semblent cuver de la veille. A part eux personne ou presque mais vu les conditions de merde je comprends qu’il y a personne. Une bon vent mer mêlé de sable nous souffle dans la gueule. Impossible de se poser par terre. Les bâches ou les serviettes sont aussitôt emportées par le vent. Ryoko fait tomber l’appareil photo dans le sable (qui aime pas trop ça on dirait). On decide d’aller se protéger vers les baraquements. Des espèces de hangars en bois pourri rempli de tatoués ou de vieilles matrones pas claires tentent de nous faire rentrer manger des nouilles grillées et boire des bières avec par dessus une espèce de musique foireuse, de la techno (pourrie) ou du R&B; (musique insupportable en soit).
On decide de foutre le camps, on pense un moment partir vers shonan (complètement de l’autre cote) mais en arrivant a la gare pour changer les billets on réalise que j’ai plus mon portefeuille rempli de fric et de carte variées. A ce moment on réalise que Mia a la courante et que ça coule de partout et que ça a déjà coulé sur nos vêtements quand on la portait pour rentrer (trop bien).
On décide donc de rentrer par le premier train, un local qui a du mettre une heure et demi pour nous ammener a Chiba, un super sale bled super loin de chez nous. On a quand même fini par rentrer après trois bonnes heures de train. On a fait opposition sur les cartes, Mia dort et on prépare déjà notre prochaine sortie a la plage.
A+

9h le 12

Yop,
Le mail étant peu utilise a Lyon, je passe par mon blog et ses lecteurs relais.
On se fait un truc le 12? le plus tôt sera le mieux, ce serait bien qu’il fasse beau.
On arrive le matin a Lyon et la journée va être longue avec le decallage et le vol avec bébé, le mieux serait de pas trop dormir,-)
Réserver votre journée, on pourrait attaquer directement au déjeuner ou bien dans l’apres midi.
Je vous laisse vous convier tout seul. Je compte au moins sur le noyau dur, Bib, Ben, Gooze, Ana, Audrey, Eliette (peut on considérer Eliette comme membre du noyau dur? Une parisienne syndiquée?) qui d’autre? Moins on sera nombreux et plus on aura de chances de profiter les uns des autres. La deuxième partie de soirée il faut voir.
Demain on va a la plage j’essaierai de prendre des photos.
Tchuss!

Tanabata (suite)

Ca fait un bail (deja une semaine!) mais en deuxieme partie de soiree on agite la branche de bamboo a voeux en direction de la Lune. C’est comme ca qu’on transmet le message aux betes en charge du truc.
Sinon autre super nouvelle, je nage plusieurs fois par semaine a la piscine a cote du bureau et c’est vraiment bien. Je fais ca entre midi et deux, ca me change les idees et puis il parait que c’est bon pour le dos (c’est pour ca a la base que j’y vais). Je suis pas trop fan d’ambiance de salle de sport, mais en l’occurence le spot est plutot calme. Je suis pas un grand fan de vestiaire mais apres quelques jours c’est finalement moins terrible que ca en a l’air, je me demande pourquoi les gars semble vouloir absolument se balader a poil meme quand c’est pas franchement necessaire, mieux vaut ne pas y chercher des sous-entendu, cela me semble plus sage comme ca.
Et puis vendredi c’etait la kermesse de Mia, c’etait plutot marrant, je peux pas diffuser des photos d’enfants (je risquerais de me prendre un proces) mais c’etait plutot chouette les dances et les chants a la fin, ca faisait comme dans le Kurosawa ou ils se barrent avec de l’or planque dans des bouts de bois et qu’ils tombent sur un festival du feu (une des meilleures scenes du film selon moi d’ailleurs) pour ceux qui voient. En fait les fetes ici prennent toujours un cote danse traditionelle un peu ethnique plutot sympa, c’est peut etre juste que je suis pas habitue a ce genre de ceremonie.
Voila quoi,

Posted by Picasa

Tanabata

Tous les jours? Avec le rythme que j’ai en ce moment ça doit pas être très amusant, je vais faire quelques efforts du coup.
Je pourrais raconter des anecdotes sur la vie quotidienne! Par exemple aujourd’hui c’est un genre de fête, si on voyait les étoiles on pourrait voir deux étoiles en même temps de part et d’autre de la voie lactée et parait il que sur chacune un de deux membres d’un couple ne pouvant se voir que ce jour la. Une histoire plutôt triste. Je vois pas tout a fait le rapport mais ce jour la on fait des vœux qu’on accroche a une branche de bambou et on célèbre (bières).
Formidable n’est ce pas?
Pour septembre si j’ai encore des potes lyonnais (ou madrilaines) qui lisent mon blog on pourrait faire un truc le samedi soir (12). Sinon a un autre moment mais c’est le seul jour avec jour sans travail le lendemain ou je serais a Lyon. C’est complique cette affaire. Faites moi des propositions. Je pourrais me garder une soirée peinard avec potes et sans femme et enfant et ça pourrait être celle ci, le 12. Je suis pas un gars organise mais je send que pour une fois je devrais faire un effort.
Bon je vais pas tarder a commencer les célébrations. Bye,

grand ecran

Ces derniers temps plus de commentaire, serieux ca donne pas envie de se casser le cul a ecrire dans un blog que personne ne lit.

Mia est de plus en plus marrante, c’est plus dur de qu’avant de s’en occuper mais on rigole plus. Surtout elle veut plus qu’on lui donne a manger et du coup c’est un carnage total, il y a a peu pret autant dans son estomac, sur ses fringues et un peu partout par terre, quand elle mange du poisson on s’en souvient un moment et je sens que les blattes mutantes vont se mettre a apprecier de plus en plus notre maison qu’elle avait pas trop squate l’annee derniere.

Vous savez peut etre pas mais ici il y a des cafards de 7-8 cm de long (voir plus) carrement enorme, genre tropicaux, qui viennent se promener dans les maisons en ete. Plus il y a a bouffer plus il y en a. Dans les genre de collocs pour etrangers degueux il y en a des centaines, la nuit quand tu vas boire un verre d’eau a la cuisine ca crepite dans les eviers en metal, miam.
Tchuss,

Posted by Picasa