Neige de printemps

Apres avoir hésité de nombreuses fois, j’ai fini par acheter “la Mer de la fertilité” de Mishima, ce qu’il a considéré comme son œuvre maîtresse je crois. Je suis en train de finir le premier tome, “Neige de printemps” et pour l’instant mon impression est très positive, ca pourrait avoir un cote un peu proustien sur les bords (je ne suis pas un spécialiste cela dit) avec un bon niveau d’introspection, une bonne galerie de personnage, c’est peut être un peu moins … un peu plus…. hum, difficile comparaison. Disons que ca aurait tendance a plus m’empêcher de dormir que Proust, la tension émotionnelle provoquée est plus forte, voire beaucoup plus forte mais la comparaison n’est pas vraiment nécessaire, disons que dans les deux cas j’ai l’impression de lire un truc assez fondamental.

D’une manière générale je dirais que Mishima est une sorte de maitre en la matière (la matière évoquée plus haut) et ses romans (ceux que j’ai lus bien sur) ont cette capacité à tendre mon esprit, si cela signifie quelque chose pour quelqu’un.

Voila, c’est la fin de l’année, il fait plutôt beau et chaud pour la saison, plus de 10 degrés, pas de vent, de quoi apprécier un déjeuner sur les bancs du parc d’Hibiya ce que je vais essayer de faire tout de suite vue qu’il est tard et que je commence a avoir faim.

Je vous souhaite a tous une très bonne année 2011, je me souhaite d’avance un bon anniversaire (dans quelques jours).