Haaaaaaaaaaaa

Ce qui se passe en Syrie depuis deux ans et plus spécifiquement depuis une semaine m’a plongé et me plonge dans un état que j’ai du mal à qualifier.
Jusqu’à récemment les gouvernements nous manipulaient avec un minimum de tact mais durant les quinze dernières années la manière avec laquelle nous sommes manipulés à vraiment baissé en qualité, les médias officiels de droite ou de gauche nous servent la même propagande, le concept de démocratie semble avoir encore un peu plus prit l’eau.
Le monde occidentale n’est même plus l’ombre de lui même, notre systèmes est moribonds, nos idéaux sont bafoués chaque jour par nos dirigeants.
Nous faisons partis d’un axe du mal allant de Washington à Riyad, nos gouvernement n’ont plus d’autres solutions que la guerre pour sortir de la situation catastrophique dans laquelle ils se sont enfoncés petit à petit.
Il est encore temps de se révolter, de reprendre le pouvoir et de changer la trajectoire? Doit on assister encore longtemps à cette mascarade? Nous vivons dans un nouveau genre de dictature, les élections ne veulent plus rien dire, c’est un cauchemar? Je fais une crise de paranoïa?

Perfect Circle

Ca fait quelques mois que je commence a mettre le doigt sur un sentiment qui semble m’habiter de plus en plus. Depuis la naissance de notre deuxieme enfant je sens que la cellule familiale est en quelque sorte devenue autonome, nous formons une unite stable qui n’a plus vraiment besoin de l’exterieur pour trouver son point d’equilibre, nous sommes devenus auto-suffisant et nous n’avons plus vraiment besoin de regarder ce qui se passe autour de nous pour agir, je pourrais redire la meme chose encore une fois en changeant les mots mais bon fondamentalement je crois que le sentiment est clair bien que ma phrase ne le soit pas. Je crois que ce sentiment a commence tout de suite apres la naissance de Kota, les choses ont tout a coup sembler s’agencer plus harmonieusement et le sentiment a cru avec le temps. Curieusement (ou pas) ce sentiment ne s’accompagne pas d’une augmentation notable de mon bien etre, au contraire j’aurais tendance a penser avec plus de nostalgie au passe et avoir une impression de plus en plus nette d’avoir definitivement perdu de vue la plupart de mes connaissances qu’avant, j’ai l’impression que ca vient du fait que je ressens une rupture entre la periode precedente cet etat et mon nouvel etat d’esprit.