All posts by Franck

Stael

On était voir comme un fantôme de la tour au centre de l’image, ou comme une ombre dans les nuages mais les portables sont beaucoup trop grand-angle pour que ça donne quelque chose, je ne vais pas m’appesantir sur les effets délétères du passage de l’ordinateur au téléphone, ou de l’appareil photo au meme téléphone de peur de me répéter.

Et grâce au rediffusion sur les nuits de France Culture (une mine) je suis tombé sur une émission consacrée à Nicolas de Stael, personnage que je ne connaissais pas jusqu’à présent et qui m’est devenu très vite fort sympathique. J’ai très envie de voir ses œuvres mais il n’y a rien au Japon. La vie de se personnage m’a plongé dans un abîme de réflexion et je suis de également tombé (dans une émission sur Stael) sur une (la) chanson de William Sheller , « un homme heureux » qui a achevé de me faire basculer dans un état que je ne saurais exprimer de peur d’affoler d’éventuels lecteurs.

Et une chanson absolument fabuleuse de Brel.

Saumon et voiture

Nous consommons de grandes quantités de saumon en provenance soit du Chili, soit du grand pays au nord du Japon, pays dont je préfère taire le nom afin de ne pas attirer l’attention.

En ce qui concerne le saumon chilien la provenance est visible sur la face du paquet. チリ sur l’étiquette noire (et plus sur l’étiquette blanche comme avant).

En ce qui concerne l’autre provenance très curieusement l’origine n’ai pas visible côté face, elle est située sous le paquet.

Dans une veine similaire le pays n’exporte plus de voitures neuves dans ce même pays, par contre les ventes de voiture d’occasion ont explosé. Je ne sais que penser de tout cela et en tout cas je me garderais bien d’exprimer la moindre opinion sur ce sujet et sur bien d’autres de peur de me déclencher un ulcère foudroyant.

Balade

J’ai déjà parcouru les rues de mon quartier de nombreuses fois surtout depuis que je suis persécuté par ma montre. Aujourd’hui j’ai tenté d’innover en partant au nord de chez mes beaux-parents après avoir livré un vélo à ma fille, qui était allé se réfugier chez sa grand-mère, afin qu’elle puisse rentrer tranquillement à la maison et éventuellement à l’heure du dîner.

La saison n’améliore pas vraiment l’esthétique déjà discutable des quartiers résidentiels mais je suis quand mème tombé sur des endroits attirant le regard.

Tout d’abord un jardin envahi par une liane sur laquelle pendent des fruits ressemblant à des citrons.

Un champs plein de légumes d’hiver. Le contraste entre les choux et les maisons en arrière plan m’a semblé digne d’intérêt sur le moment.

Et un parking fort étrange. Je n’ai pas cherché à comprendre la logique. Si c’est des particuliers je me demande comment ils font pour sortir leur bagnoles. Ce ne sont pas des voitures de locations, les marques sont différentes…

Voilà, des photos commentées. On rentre dans la période la plus glauque de l’année après les fêtes et les vacances, il faut avoir le moral bien accroché pour ne pas sombrer.

Inequality

J’ai deux enfants, une fille et un garcon 4 ans plus jeune. Objectivement mon fils est plus facile que ma fille qui est presque insupportable. J’ai pourtant compris avec l’experience qu’il serait inutile, penible et au final contre productif de me lancer dans une guerre d’usure avec elle (ou avec ma femme), guerre que je finirais inevitablement par perdre. Par contre je me rends compte que je ne fais pas la meme chose avec mon fils et je lui fais payer des mesfaits que je considerais comme prescrits si j’etait coherent dans mon approche. Je m’enerve beaucoup plus facilement voire sans raisons claires avec lui, ce qui a tendance a l’enerver et ce qui en retour m’enerve encore plus.

Je ne suis pas un pere violent ou dictatorial pour autant, au contraire, mais je dois reconnaitre que je ne traite pas mes enfants equitablement. Cela dit je dois penser (voire je pense) que les hommes doivent s’ammender, se controler, ne pas se laisser aller a leurs pulsions, alors que je penserais plutot le contraire des femmes (elles devraient se controler moins, se laisser aller a leurs pulsions…) et mon attitude est donc coherente avec ce que je pense, mais neanmoins elle est source de conflit entre moi et mon fils, conflit qui rend le quotidien parfois penible, je pense qu’il me deteste sincerement une partie de la journee.

Bonne annee 2023, merci pour vos commentaires.

Ishigaki fin

Dernier jour de vacances, on est allé voir une autre grotte beaucoup plus jolie et grande que celle d’hier. Elle est formée par le ruissellement de l’eau de pluie (et il pleut souvent) à travers le corail et la vitesse de formation est exceptionnelle, les dépôts de calcaires se forme presque à vue d’œil. Le mauvais goût déployé par les gestionnaires de la grotte est aussi impressionnant. Je n’ai malheureusement pas fait de photos des diverses décorations ainsi que des bâtiments, je le regrette.

Il y a avait également a proximité de la grotte une casse de voiture, ou un centre de recyclage du métal, où ils ne semblent pas activement recycler, le recyclage semble avoir été confié au climat et au temps qui passe.

Je vais épargnerais les considérations météorologiques.

Ishigaki – part II

Le temps etait censé empirer et en fait il aurait plutôt tendance à s’améliorer. On est passé d’un régime de vent du Nord avec grisaille plus ou moins uniforme à un régime de vent d’est (en gros des alizés) avec alternance de pluie et de beau temps, un temps beaucoup plus tropical et donc beaucoup plus agréable. Ça fait tellement de fois que je vais à Ishigaki que j’ai du mal à écrire quelque chose de neuf.

Aujourd’hui nous avons exploré le Nord de l’Ile, il n’y a presque rien, beaucoup d’élevage, pas de commerces, très peu d’infrastructures touristiques, une grotte qui communique avec la mer et qui a du avoir un passé militaire, le cap au nord de l’île battu par les vents, inhospitalier mais assez beau.

Voilà, je caressais l’idée de pouvoir relancer mon blog par des articles « voyages » mais ça me semble un peu compromis. Je peux faire un truc hybride, cuisine, voyage, Shiodome, photos de ruines. En attendant bonne année, j’espère que l’année qui vient sera encore meilleur que l’année qui s’achève, il n’est pas complètement interdit de le penser (pas encore en tout cas).

Taketomi

Nous sommes en vacances à Ishigaki pour quelques jours. Nous avons invité mes beaux-parents et nous visitons donc les haut lieux touristiques du coin. Le temps est assez glauque comme souvent à cette saison, d’expérience le temps est plutôt mauvais pour la saison, ces îles sont très au sud et il devrait en principe y faire chaud en hiver mais elles sont soumises comme le reste du Japon à un flux continental d’air froid pendant une bonne partie de l’hiver. Le ciel est en général gris et il fait presque froid sauf si le ciel se dégage et il fait immédiatement bon voire chaud.

Le temps était pas très encourageant mais finalement on a eu un peu de soleil et il s’est mis à faire une température agréable.

Taketomi est une petite île très proche d’ishigaki et accessible en 15 mn de bateau. Toute les maisons du village central de l’île respectent les meme normes architecturales, je ne connais pas bien le pays mais c’est le seul village que je connaisse à avoir réussi à faire ça. Il doit bien en avoir d’autres.

Un buffle

En gros le village respecte l’architecture traditionnelle d’okinawa, mur de corail, maison d’un étage avec un toit de tuile très lourd pour résister aux typhons. On peut faire des promenades dans des charrettes tirées par des buffles, héritage d’une époque où ils servaient de tracteur. Je ne suis pas fan des promènes- couillons mais c’est un moyen de garder des buffles en vie. On peut se balader en vélo, il y a des plages sympas, des coraux. C’est un très bon spot. J’y passerais bien des vacances mais les hôtels sont soit trop miteux pour ma femme soit trop cher pour moi.