Régulation

On est allé faire une promenade ce matin dans je parc de Shinjuku et des dizaines de corbeaux étaient rassemblés sur la pelouse où ils semblaient s’en donner à cœur joie.

Il y en avait beaucoup plus mais j’ai pensé à faire une photo.

La pelouse grouillait de petits scarabées verts qui semblaient en cours de reproduction.

Il y avait également des pelotes de réjection visiblement composés exclusivement de ces charmantes petites bêtes.

Perte en ligne

J’ai recemment ete en contact avec un phenomene interessant. Une personne francaise (blanche) residant en France m’a dit etre indignee par la domination insupportable de l’homme blanc qui n’avait pas lieu d’etre et qui allait sans doute mal se terminer (dans le sang sic).

Autant ce concept a du sens aux etats-unis ou l’homme blanc est effectivement un group minoritaire qui a un pouvoir plus important que les autres groupes (voire de tous les autres groupes reunis). Cette essentialisation de l’homme blanc est completement sterile intellectuellement mais je peux neanmoins peut comprendre que certains groupes moins avantages (e accent aigu) eprouvent un ressentiment.

A priori ce concept n’a aucun sens en Europe et meme en France, le groupe blanc (meme dans la mesure ou on considerait que les maghrebins ne sont pas blancs ce qui est loin d’etre clair) est largement majoritaire et on ne peut pas l’accuser d’exercer trop de pouvoir. On peut bien sur mais ca tient encore moins la route qu’aux US.

En ce qui me concerne je fais partie d’un groupe ethnique ultra minoritaire et n’exercant a peu pret aucun pouvoir, j’ai bonne conscience mais j’avoue que cette revendication dans la bouche d’une europeenne me trouble.

Ishigaki day 2

On est déjà rentré depuis deux jours mais il me reste éventuellement deux trois photos. L’objectif était un peu salé du coup les photos ne sont pas très bonnes.

Un coin sympa au bout de la plage de Yonehara, un bon spot pour snorkeled.
Toujours la même plage

Ishi

Des photos présentant un intérêt plus ou moins évident. Ça fait du bien d’être en vacances après un an d’abstinence.

Gêne

J’ai assisté hier à un mariage japonais non religieux. Il s’est intégralement déroulé dans un hôtel, dans différentes salles. Il n’y a pas eu de cérémonie Shintô (en général c’est la forme que prend le mariage religieux ici).

Bien que ce mariage soit sans dimension religieuse il était néanmoins extrêmement codifié. Le flux des invités, les différentes étapes suivaient le protocole.

Une des étapes, j’en ai déjà parlé dans mon blog sans doute il y a une dizaine d’années, se déroule dans une « wedding chapel », tous les hôtels à mariage en ont une, cela va d’une quasi église à une simple pièce décorée mais l’idée est toujours de donnée une impression d’église chrétienne. Des rangées de banquettes, une allée centrale, des croix, un autel, des figurants en costume, un faux prêtre.

Le faux prêtre en question récite un texte ressemblant au genre de truc qu’on dois pouvoir entendre à un vrai mariage, l’amour du christ, dieu qui consacre votre union, échange d’alliance, pluie de pétale de rose pendant la remontée de l’allée. Il y avait même une chanteuse qui chantait en latin avec un vibrato insupportable.

Le but est de donnée une impression de mariage à l’occidentale, comme dans les films, c’est une pure comédie dont personne n’est dupe. Mais ce spectacle plutôt comique pourtant m’est insupportable, j’ai l’impression que ma présence dans cette fausse église rend cette sympathique comédie complètement ridicule. C’est une vrai manifestation de cringe. J’ai envie de me cacher, de changer de chaîne.

Je ne pense pas que ça choque une conscience chrétienne vestigiale.

Facade

C’est peut être sympa à l’intérieur mais j’en doute.

Iogi – fish store

Il est probable que ce magasin n’en ai plus pour très longtemps. Le papi aux manettes doit avoir 80 and bien tapé et vu l’odeur de tabac de son magasin et le nombre qu’il en a fumé pendant notre court séjour, autant ne pas terminer cette phrase, quoique il a bien manié son filet et réussi à attraper trois malheureux poisson qui survivaient dans un de ses aquariums. On le voit au sommet de l’étagère à gauche de la porte d’entrée. Un bien beau magasin en tout cas. Je regrette de pas avoir pris de photos de l’intérieur. Une prochaine fois peut être.