Balade

Quelques photos d’un intérêt limité. Il faisait sans doute chaud ce jour là. Ce qui n’est pas directement (ou indirectement) perceptible sur les photos.

Je n’ai pas vraiment essayé de prendre des photos de pylônes électriques mais c’est difficile à écouter et en fin de compte je finis par leur trouver un certains interêt esthétique. Ils trament les images en quelque sorte.

6 thoughts on “Balade

  1. Merci pour les photographies. Prises à diférentes heures de la journée j’imagine ? Un beau ciel bleu se détache, les autres sont plus couvertes. Les réseaux aériens sont assez denses au Japon. En France, ils sont cachés et enterrés.

    1. Il doit y avoir des raisons à cela. Le développement très rapide après la guerre et donc anarchique, les tremblements de terre, typhons… qui rendent l’enfouissement plus compliqué et il semble aussi que les locaux sont moins sensibles à la « laideur », je me demande si il y a des normes architecturales qui limite la folie des architectes. Apparement pas

  2. Je vous remercie pour ces photos qui constituent des cartes postales du quotidien, quotidien qui m’est familier lorsque je viens au Japon. Cordialement

  3. Ce qui me surprend toujours tant à Tokyo que Kyoto ou Hakodate, c’est la proportion des habitants à laisser le végétal prendre le dessus sur leur habitation, jusqu’à prétériter le devenir de ces dernières.
    Situation particulièrement sur la cinquième photo.
    Est-ce dû à l’incapacité de résidents âgés ou au fait de ne pas être bricoleur, chacun restant concentré sur son métier et rien d’autre?

    1. L’explication est sûrement multifactorielle. La nature est particulièrement foisonnante en été et il suffit de ne pas s’occuper du jardin quelques mois pour qu’il se transforme en jungle. Ensuite les locaux aiment bien être isolés du monde extérieur et ils doivent se sentir bien derrière des fenêtres recouvertes de lierre. Ensuite une partie de ses maisons sont complètement abandonnées soit partiellement, il faut voir le bordel incroyable qui règne dans la plupart des maisons, il y a même des programmes télé dédiés aux maisons /appart en bordel. Pas mal de vieux qui pour toutes les raisons évoquées se retrouve a vivre puis mourir dans des maisons recouvertes de verdure.

Leave a Reply to Benoit Cancel reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.