Gêne

J’ai assisté hier à un mariage japonais non religieux. Il s’est intégralement déroulé dans un hôtel, dans différentes salles. Il n’y a pas eu de cérémonie Shintô (en général c’est la forme que prend le mariage religieux ici).

Bien que ce mariage soit sans dimension religieuse il était néanmoins extrêmement codifié. Le flux des invités, les différentes étapes suivaient le protocole.

Une des étapes, j’en ai déjà parlé dans mon blog sans doute il y a une dizaine d’années, se déroule dans une « wedding chapel », tous les hôtels à mariage en ont une, cela va d’une quasi église à une simple pièce décorée mais l’idée est toujours de donnée une impression d’église chrétienne. Des rangées de banquettes, une allée centrale, des croix, un autel, des figurants en costume, un faux prêtre.

Le faux prêtre en question récite un texte ressemblant au genre de truc qu’on dois pouvoir entendre à un vrai mariage, l’amour du christ, dieu qui consacre votre union, échange d’alliance, pluie de pétale de rose pendant la remontée de l’allée. Il y avait même une chanteuse qui chantait en latin avec un vibrato insupportable.

Le but est de donnée une impression de mariage à l’occidentale, comme dans les films, c’est une pure comédie dont personne n’est dupe. Mais ce spectacle plutôt comique pourtant m’est insupportable, j’ai l’impression que ma présence dans cette fausse église rend cette sympathique comédie complètement ridicule. C’est une vrai manifestation de cringe. J’ai envie de me cacher, de changer de chaîne.

Je ne pense pas que ça choque une conscience chrétienne vestigiale.

Facade

C’est peut être sympa à l’intérieur mais j’en doute.

Iogi – fish store

Il est probable que ce magasin n’en ai plus pour très longtemps. Le papi aux manettes doit avoir 80 and bien tapé et vu l’odeur de tabac de son magasin et le nombre qu’il en a fumé pendant notre court séjour, autant ne pas terminer cette phrase, quoique il a bien manié son filet et réussi à attraper trois malheureux poisson qui survivaient dans un de ses aquariums. On le voit au sommet de l’étagère à gauche de la porte d’entrée. Un bien beau magasin en tout cas. Je regrette de pas avoir pris de photos de l’intérieur. Une prochaine fois peut être.

Music #2 bis

Dans mon dernier post j’ai mis le lien vers un clip postérieur à la chanson. La charmante jeune femme qui prête son visage avec différentes combinaisons de coiffure/maquillage (la performance est intéressante) n’est donc pas l’interprète.

Le clip original est un anime assez glauque, pas mal en phase avec les paroles qui sont assez violentes surtout dans le bouche d’une japonaise.

J’ai trouvé une autre version avec un accompagnement au piano plutôt pas mal. Est-ce l’interprète qu’on devine? Mystère.

Music #2

Une chanson bien énergique et addictive. Le titre signifie en gros « ta gueule ». Plus je l’écoute plus j’ai envie de l’écouter.

Music #1

Une chanson que les enfants écoutaient à la fin de l’année 2020. J’en ai d’autres mais je commence par un truc vieux pour aller vers des trucs plus récents.


https://youtu.be/by4SYYWlhEs

Yuzawa

On a passé un week-end au ski la semaine dernière dans le bled où se déroule le fameux livre de Kawabata « pays de neige ». Il ne doit pas rester grand chose de cette époque, c’est une usine à ski avec des dizaines de petites stations notamment une station réservée au skieur Naspa assez intéressante, pas spécialement pour la qualité des pistes mais pour la tranquillité liée à l’absence de snowboarders.

Je suis actuellement assis sur un transat au soleil dans un état de démo sommeil peu propice à l’écriture d’un article enlevé. Je vais donc me contenter de quelques photos.

Des montagnes de neige dans les rues
Les enfants au premier plan
Les Alpes du Nord
De la neige
Un poisson séché infusant dans un verre d’alcool chaud (immonde)
Une gargote pas mal
Un téléphone sans doute d’époque