Transition

Notre séjour à Lanzarote s’achève, nous partons demain matin pour Tenerife. Nous sommes passé depuis un jour déjà dans la deuxième moitié des vacances et ça commence à sentir la fin, mauvaise pensée inutile caractéristique de mon esprit tourmenté…

Les vignes dont je vous parlais l’autre jour :

Lanzarote suite

Notre séjour se passe toujours fort bien, on se repose, on se baigne. Quelques photos du sud de l’île.

[nggallery id=39]

En fait les villages ici sont de deux types, de loin on ne voit pas la difference à cause de la charte qu’à mis en place un sculpteur local un peu timbré et pote de Franco qui à plus ou moins gouverné l’ile est posé des sculptures dans presque tous les ronds points, les villages espagnols normaux avec des vrais gens dedans qui vivent à l’espagnol et les villages de touristes avec uniquement des touristes et des locaux qui bossent et aller à Lanzarote dans un de ses villages ca doit pas être très marrant comme vacances et du coup je comprends la mauvaise image qu’on peut avoir du coin, c’est carrement un autre monde suivant le pays qui occupe le village, soit que des british avec des fish and chips dans la rue ou bien des allemands mais en gros les villages ont une seule culture, il y a notamment un village norvegien constuit au bord d’une plage contre le vent à moitié envahie par le sable et dont les occupant passe leur temps à virer le sable qui envahie leurs baraques.


Agrandir le plan

Mais en gros les bons spots ce serait plutot Haria pour vivre (sejourner)


Agrandir le plan

Ce spot ou on a une vue de malade


Agrandir le plan

Cette plage ou il est relativement peu raisonable de se baigner


Agrandir le plan

Une plage de sable noire impressionante (avec des grosses vagues aussi)


Agrandir le plan

et ce spot aussi, un volcan a moitié effondré dans la mer


Agrandir le plan

et le meilleur restaurant de l’Ile dans un spot carrement incroyable dans les vignes etranges du coin, chaque pied est au fond d’un cone de sable volcanique noir protogé du vent par un muret à perte de vue, le bistrot est dans une cave entierement en pierre volcanique avec different etage de la vegetation partout et une source qui coule a l’interieur, un endroit carrement de malade, Stratus le nom du truc.


Agrandir le plan

Etrange et un peu flippant

Je viens de lire un article interessant ou plutôt préoccupant, c’est à cause des 4 milliards de dollar que personne n’en parle? L’article est cité dans l’article de wikipedia en anglais sur les probiotiques mais le texte est totalement laconique, c’est assez étrange d’ailleurs, je me demande si le mec qui a posé le lien a pu ne rien écrire de plus alarmant.

En gros on pourrait penser que l’effet observé et mesuré des probiotiques sur les animaux d’elevage pourrait être identique sur l’homme.

Il faudrait regarder les revisions des articles de wikipedia et voir si le mec qui a poser l’article n’a pas eu son texte modifié… mais j’ai la flemme.

Le texte en question :

http://www.nature.com/nrmicro/journal/v7/n9/full/nrmicro2209.html

et l’article sur les probiotiques si vous voulez enqueter.

http://en.wikipedia.org/wiki/Probiotic

 

Lanzarote Suite

Le séjour continue bien, l’île est hyper chouette, toutes les maisons sont blanches avec des volets verts ou bleus il n’y a quasiment pas de bâtiments moches ou presque, les paysages sont carrément impressionnant, un grand desert avec un relief assez chaotique des volcans a moitié effondré dans la mer des plages de sable presque blanc de temps, d’anciennes coulées de laves complètement inhospitalières mais néanmoins tres chouettes à regarder. La bouffe est top comme souvent en Espagne mais encore un peu plus ici, les legumes et les fruits du coin notamment sont très bons, pas ceux de l’île car à peu pret rien n’y pousse mais de Tenerife et surtout Gran Canaria. Je vous mettrais bien quelques photos mais j’ai pas fait le transfert et ça me prend un peu la tête. Bon si finalement je mets quelques photos prisent par mon père hier. Pour le moment je bled le plus chouette que j’ai vu se nomme Haria où il doit y avoir moyen de récupérer une baraque bien pourrie et de se fabriquer un peu endroit paradisiaque (je dis ça parce qu’on a visiter la bas la baraque d’un british ami d’un pote de papa qui a justement une baraque totalement féérique avec un jardin plutôt incroyable).

Sinon je suis en train d’essayer de convaincre mon père de se mettre a tenir un blog histoire de faire la promotion de ses livres sur internet et de les vendre sous un support électronique avec Kindle ou AppleStore. Ca ne devrait pas être si compliqué.

Mia refuse de se remettre de son décalage horaire et dort toute la journée et par consequent pas la nuit.

Je pensais quelque part au fond de moi que L’archipel des Canaris était un peu une destination touristique merdique sans raisons objectives et je pense à la reflexion que l’image négative qu’ont les français vient entre autre du nom ridicule des îles qui portent le nom d’un petit oiseau jaune mais aussi et peut être surtout de la présence ici en grand nombre de touristes Allemands. C’est vrai que c’est plutôt des touristes Allemands et d’autres vikings, ça ajoute surement un charme au coin de ne pas tomber sur des gros beaufs de français qui braillent dans les restaurants et sur les plages. Je ne sais pas à quel point c’est vrai mais je pense bien que c’est une des manifestations du grand amour qu’ont les français pour leurs voisins.

[nggallery id=38]

Arrecife

Nous sommes bien arrivé aux Canaris, l’appart de papa est top, on a une super vue sur la mer, le bled à l’air plutot sympa, la bouffe est bonne, on est pas encore allé se baigner, pour le moment on est un peu trop claqué mais on pourrait y aller cet apres midi apres le dejeuner ca pourrait le faire pas mal.

Kanabun

Mes chers lecteurs abandonnés, je suis assez désolé de ne pas écrire plus souvent mais dans la mesure où personne ne le lit (ou personne ne laisse de commentaire) c’est en quelque sorte bien fait pour vous.

Hier soir observant depuis plusieurs semaines un dépérissement de mes rosiers (devant la porte de la maison pour ceux qui connaissent) et remarquant que même les mauvaises herbes étaient parties (où?) je me suis souvenu de ces horribles vers blancs (des larves de saloperies d’insectes) qui avaient envahis et flingués toutes mes plantes à Akebonobashi. Histoire de me péter un peu le dos avant les 30 heures d’avion qui m’attendent samedi j’ai retourné devant la maison mon pot de fleur de 30 kilos que j’ai ensuite tamisé à la main (sans tamis) parterre dans le noir vaguement éclairé par la lanterne à côté de la porte et l’éclairage urbain. Au debut j’isolais les larves mais ces putes finissaient par retrouver leurs esprits et revenaient en rampant dans mon tas de terre, j’ai donc fini par trouver plus efficace et jouissif de les ecraser dans mes doigts, la giclette de fluide interne et le craquement du vers broyé dans entre mes doigts me donnaient du coeur à l’ouvrage pour continuer cette extermination de nuisible.

Si un ecolo décérébré de passage lis ces lignes il faut mettre à mon crédit que ces larves étaient condamnées à mourir ayant mangé la totalité de leur stock de racine et n’aimant pas le béton de la rue, j’aurais pu les relâcher dans mon jardin mais je ne suis pas masochiste non plus et que ma méthode naturelle d’extermination est plus ecolo que l’utilisation d’insecticide.

En ce qui concerne les larves je crois qu’il s’agit de larve de Kanabun (Rhomborrhina japonica) des petits scarabés verts qui pullulent cette année et qui sont très cons.