Où l’on apprend que les palmiers dattiers n’ont pas été génétiquement modifié

On est allé courser à Costco hier. J’emmenais essentiellement ma belle-mère à qui je dois bien ça même si c’est vraiment beaucoup, sacrifier un dimanche ensoleillé pour acheter des trucs en grande quantité dont on n’a pas vraiment besoin. 

J’y acheté essentiellement des dates et j’ai découvert avec une relative stupeur que ma marque de dates préférée était devenu “organique” et que le prix avait prix 30% au passage. La différence principale étant la couleur du plastique. Ces dates sont cultivées au milieu du désert californien et elles étaient sans doute déjà organique dans l’ancienne boîte. 


Les noix de cajou sont également organiques et cher. En fait il suffit de rajouter des labels “sans ogm”, “sans gluten” … pour augmenter les prix de produit n’étant de toute façon pas des ogm et ne contenant pas de gluten. 

Il semblerait qu’on nous prend légèrement pour des cons.

One thought on “Où l’on apprend que les palmiers dattiers n’ont pas été génétiquement modifié”

  1. “légèrement” est un euphémisme ! J’ai acheté du sucre de canne brun non raffiné et sur le paquet il y a marqué organique et sans gluten ! Je ne savais pas que le sucre de canne pouvait contenir du gluten et que les cannes à sucre (comme les bananiers) sont matraquées avec des pesticides (insecticides et nématicides). Il y a quelques jours j’ai vu un agriculteur dans une bananeraie qui répandait un produit sur ses jeunes pousses de bananier, une nouvelle plantation. Il était entièrement protégé avec une blouse, des bottes, un masque intégral muni d’un filtre pour respirer. J’ignore quel produit il répandait mais ça devait être assez toxique … Après le même agriculteur va vendre ses bananes à un grossiste qui mettra le label bio et s’en mettra plein les poches. C’est ainsi que va le business du bio, il ne faut pas se leurrer.

Leave a Reply