Repartition

Mon passage en France m’a permis d’avoir quelques discussions sympas et un peu enflammee parfois. Lors de l’une d’entre elle je me souviens avoir eu une idee qui me parue bonne sur le moment et que je vais tenter de mettre maintenant par ecrit.

J’ai deja du en parler sur mon blog mais bon il me semble qu’il y a un peu de nouveau. En gros les societes actuelles occidentales essaient de reduire une  inegalite fondamentale et persistante, l’inegalite entre les hommes et les femmes. Nous n’avons plus vraiment besoin de nous servir de nos muscles dans notre activite quotidienne, la plupart des gens ont un travail qui ne demande que des faculte intellectuelle voire pas de faculte du tout, ni physique, ni intellectuelle. De plus en plus les femmes sont a meme d’avoir les memes boulots que les hommes, on pourra meme imaginer qu’un jour elles toucheront avec la meme experience une remuneration equivalente a celle des hommes, c’est encore loin d’etre le cas mais bon globalement ca doit bien evoluer dans ce sens la. Il restera par contre toujours un probleme evident, les femmes portent les enfants et dans une certaine mesure s’en occupent, c’est peut etre moins frequent en France, mais au Japon par exemple la majorite des femmes qui travaillent, s’arretent de travailler un an pour s’occuper des bebes et j’ai beau trouver le systeme francais pas si mal que ca, mettre un nourisson de 3 mois a la creche pour retourner bosser j’ai du mal a trouver ca super mais la n’est pas la question de toute facon. Donc avec le dernier mois de grossesse et donc une annee de conge maternite, vu qu’on peut considerer que les femmes ont deux ou trois enfants (c’est raisonable de le penser dans la mesure ou, si les femmes n’avait qu’un enfant on finirait par etre mal), elles perdent donc deux ou trois annees entre 25 et 35 ans (en general) a un moment crucial dans la carriere, elles se font doubler dans la course infernale du travail et il est probable qu’elles ne parviendront que difficilement a combler ce retard. Inevitablement elles auront un salaire et des responsabilites inferieures a un collegue masculin de capacitees comparables et du meme age, et ca on ne peut rien y faire, impossible d’augmenter arbitrairement le salaire et les responsabilites des femmes qui arretent de travailler, ce serait un non sens, une affirmative action de merde qui ne resoudrait surement pas le probleme mais au contraire l’aggraverait surement.

L’idee qui m’avait traverse la tete lors de cette discussion et qui n’a rien de tellement revolutionnaire, ce serait de permettre de repartir l’augmentation de la charge de travail domestique liee au fait d’avoir des enfants, entre les deux parents. On ne peut bien sur pas (encore?) demander aux papas de porter les enfants ou de faire du lait mais on pourrait tres bien imaginer un ammenagement du temps de travail des deux parents, genre un mi-temps complementaire qui permetterait de toujours avoir un des deux parents a la maison, la jeune maman pourrait tirer un peu de son lait avant de partir au taf, laisser le papa s’occuper du bebe jusqu’a 1h et passage de relais a la mi-journee. Cela aurait bien sur un impact sur la carriere du papa et c’est justement l’effet recherche, ca reequilibrerait mecaniquement les ecarts entre les hommes et les femmes ou en tout cas entre les deux membres du couple, ca aurait surement aussi plein d’autres effets positifs comme de permettre au papa de voir ce que c’est que de s’occuper d’un nourisson tout seul (une grosse galere) et eventuellement s’initier a quelques taches menageres,-).

Je prends mon cas personnel, mon epouse avait au moment de notre mariage une meilleure situation que la mienne, plus de responsabilite et un meilleur salaire. 5 ans et deux enfants plus tard je l’ai largement depasse, l’ecart entre nous ne pourra jamais etre comble. Il se trouve qu’on travail dans la meme boite et ca facilite donc cette analyse mais cela serait la meme chose si on travaillait dans des entreprises differentes.

Goya Champuru

Yop,

Aujourd’hui pour le diner j’ai fait un goya champuru, nos voisins nous avaient donne des goyas et du coup voila.

Je doute qu’on puisse trouver du goya en France, c’est un truc bizarre du sud du Japon assez amer, je sais pas trop de la famille de quoi c’est, ca pousse sur des lianes. Pour la recette il faut : de l’huile de sesame, du tofu (coton (momen)), du goya, du bacon, des oeufs et de la sauce de soja. Correction, le goya ou margose a la reunion est en realite consomme dans le monde entier et est bien une cucurbitacee. Le tofu il faut prendre du tofu a cuisiner, grossier, ici on dit coton “momen” par opposition a “kinu”, parce que le caille est passe dans un tissu de soie ou de coton et que ca change le grain du caille. Ce sont des appelations japonaises, il doit y avoir la meme chose dans les magasins chinois, en gros du tofu a cuire pas du tofu pour la soupe miso.

Pour commencer histoire de tuer un peu l’amertume du goya il faut le faire rendre de l’eau (et de l’amertume) en le coupant en tranche fine et en le salant. Suivant les gouts il faut faire ca plus ou moins longtemps avant.

En gros il faut faire revenir le tofu emiete (c’est plus joli que coupe en cube) dans l’huile de sesame, quand il commence a se colorer ajouter le bacon, laisser le tout bien revenir, le tofu prend des belles couleurs. Ensuite on ajoute le goya bien rince histoire que ca soit pas trop sale. On fait un peu cuire (suivant les gouts et suivant le temps qu’il a passe avec du sel). Et on termine avec les oeufs battus avec un peu de sauce de soja.

 

Quelques photos :

Soup

Je suis dans le métro, nous allons à Ginza acheter des trucs inutiles et chers. Il fait un temps moyennement intéressant, de toute façon la présence d’escadron de moustiques affamées (ce sont que des filles d’où le ees) rend les parcs plus ou moins inhospitaliers, d’autant plus que les pluies récentes ou à venir active l’appétit de ces charmantes créatures tigrées, du coup le temps n’a qu’une importance limitée et quelques gouttes de pluies sont plutôt bienvenues. J’en suis réduit à parler du temps et des insectes… Ça va mal. Je viens de lire “La mare au diable” et c’était une bien jolie histoire, fraîche et réjouissante, je vais regarder si je trouve pas d’autres livres de Sand. Je crois avoir demander à un adulte qui le lisait il y a fort longtemps ce qu’était cette mare et (sans doute ma mère) m’avait répondu l’histoire anecdotique de la mare et je croyais que c’était le sujet du livre, en gros je croyais que ce livre parlait de gens perdus dans la nuit qui tourne autour d’une mare en méditant et bon c’est loin d’être le sujet du livre. C’est un vieux souvenir et j’étais plus ou moins persuadé de son caractère véridique. J’aurais de bonne fois raconté une énorme connerie si on m’avait demandé de quoi ce livre parle… C’est marrant de voir qu’on a en tête plein de conneries issues de l’enfance, qu’on considère comme des vérités indiscutables parce qu’elles sont plus ou moins les bases de notre construction. En fait on construit notre personnalité, on forge nos opinions à partir d’éléments potentiellement faux, on construit avec des matériaux pourris et avec ça il faut pas s’étonner des résultats et que pas mal de gens pensent de la merde, ils ce qu’ils peuvent à partir de la merde qu’on leur à donné pour construire leur personnalité qu’en ils étaient encore en construction.
On arrive à Ginza bientôt et il est temps que je lâche mon portable.
Bientôt des photos de notre voyage en France.

Loose

Ca va bien faire deux mois que je n’ecris rien et comme je suis un mec fiable et que je sais que vous comptez sur moi je me suis decide ce soir a allumer mon pc au lieu de faire autre chose. Je n’ai bien entendu rien a dire de precis mais bon c’est pas forcement un probleme, finalement c’est souvent dans ces cas la que j’ecris les trucs qui ont le plus d’interet. Je viens de terminer un livre de Jonathan Coe (Bienvenue au club) pas terrible, une fin bizarre, des personnages pas mal et des bons passages mais je sais pas trop pourquoi il manquait un ingredient, ca faisait un peu artificiel, il n’y a plus vraiment la fraicheur de ses livres d’avant… je sais pas trop. Sinon je me reflechissais a l’attrait qu’on les themes astraux sur les gens, je discutais il y a peu avec un pote dont je tairais le nom qui me disait avoir fait faire son theme et avoir ete etonne par le resultat (etonne positivement), en fait imaginer qu’a partir de notre date, heure et lieu de naissance on puisse dans les grandes lignes decrire la vie interieur d’un individu et que l’individu en question ai l’impression que cette description correspond exactement a lui et pas a un autre me fait dire que les gens n’ont pas forcement conscience du fait qu’ils sont fondamentalement semblables aux etres humains qui les entourent a deux ou trois details prets, mise a part l’art des faiseurs de theme et autres tireurs de cartes pour cerner rapidement le bonhomme a qui  ils ont a faire et dire des trucs relativement passe partout qui font bonne impression, il suffit de dire un ou deux trucs vrais pour qu’on se sente soudainement entraine dans une experience mystique et que la frontiere entre le reve et la realite semble se decalle, nous sommes tous plus ou moins pret a faire cette experience (surtout les gens qui se font faire leur theme ou se font tirer les cartes), je me souviens d’un jour ou un vieux pote (Charles) m’avait fait le coup du faux pousse, j’etais dans un etat favorable le lieu aussi et j’avais vraiment l’impression d’avoir a faire a de la vraie magie, il se serait mis a leviter que ca m’aurait a peine plus choquer. En gros je pense qu’on a tous les meme choses dans la tete et qu’on est fondamentalement pas si differents les uns des autres et que d’autre part on garde tous en nous une part d’espoir que les choses ne sont pas comme on croit qu’elles le sont et qu’il y a des forces invisibles qui nous dirigent, des forces qui serait pas les services secrets americains en l’occurence…

Sinon je sais pas si je deviens un adepte de la theorie du complot mais j’ai comme l’impression que niveau geopolitique ca s’arrange pas. Je commence quand meme a lire des articles dans les medias francais qui laisseraient plus ou moins entendre que les rebels en syrie ne seraient pas des anges et que horreur ce ne serait peut etre pas une guerre des mechants contre les gentils mais peut etre bien des mechants en place contre d’autres mechants peut etre encore beaucoup plus mechant! Incroyable. Il n’est peut etre pas trop tard pour aider Assad a reprendre le controle et a bouter les forces de l’ombre hors de son territoire mais ca semble malheureusement bien compromis.