Plages, nuages

Aujourd’hui on est allé dans le centre de l’île vers Kabira pour se baigner et voir des coraux. D’abord la plage de Sukuji 底地, jolie, calme, bien équipée (douche, jeux…), j’ai tenté un peu de snorkeling, il y avait pas grand chose et je suis tombé sur un serpent qui m’a coupé mes velléités.

Ensuite on est allé ou plutôt retourné à Yonehara 米原 nettement moins bien comme plage mais terrible pour le snorkeling. À 10m du bord on peut voir vraiment un paquet de trucs en bon état, mieux que les sorties hors de prix de notre hôtel.

Sinon le ciel était fort beau, sans doute annonciateur de mauvais temps mais je ne suis pas qualifié en la matière.

Le soir on a mangé dans un restaurant de viande grillé vraiment super et pas trop cher (un peu cher mais très bon).

炭火焼肉 やまもと

2 Chome-5-18 Hamasakicho, Ishigaki, Okinawa 907-0013

0980-83-5641

https://goo.gl/maps/RUuQGWJGBQfQocKj7

Kuroshima

Pour changer on est allé passer la journée a Kuroshima. Une alternative a Taketomi.

C’est une destination de rêve pour les français en quête d’authenticité. C’est comme Taketomi mais en vrai. Il y a pas mal de pensions de famille à 20 euros la nuit. Si ça ne tenait qu’à moi je passerais une semaine là bas.

Ça m’a rappelé Efate, vaches, tamanu, noni,

Les plages étaient un peu degeulasses, mais bon, je crois qu’il faut mieux s’y faire et se dire que les déchets plastiques qui jonchent les plages sont comme des bois flottés modernes.

Que faire ?

Mon abonnement arrive à expiration bientôt. Je pourrais à cette occasion mettre fin à mon blog déjà moribond. Une sorte d’euthanasie.

C’est peut être préférable vu son état. D’un autre côté de caresse toujours l’espoir de reprendre un jour. Mon souci principal est l’aspect vain de l’opération et le fait que quoiqu’il arrive je ne serais jamais satisfait. Pas de lecteur j’ai l’impression de pisser dans un violon, trop je me sens scruté et incapable de m’exprimer sans contraintes. L’absence de commentaire me blesse (le mot est fort) mais rien ne me ferait plus chier que de lire des commentaires pas à la hauteur et de me sentir obliger d’y répondre.

J’ai l’impression d’avoir exprimé déjà de nombreuse fois cet état d’âme et je suis quasi sûr que c’est le cas.

En attendant de trouver les réponses à ces questions quelques photos du jour.

Des daikons géants (nerima daikon)

Un caleçon qui sèche tout seul sur le toit d’une masure.

Un vélo super stable

À plus tard