2 Authentication

J’ai essayé d’expliquer a Ryoko plusieurs fois a quel point c’est coule cette double authentification que google a mis en place mais ca a pas trop marche, je crois qu’elle a fait semblant (mal) de m’écouter.

Toujours est-il que c’est vraiment bien, notamment le “Application-specific passwords” qui est vraiment le bon sens. Si vous avez un compte gmail et un telephone allez vite voir ce dont je parle.

Parc, printemps?

Yop,

On est alle au parc de Shinjuku (comme souvent), on voulait prendre la carte annuelle mais elle n’est pas vendue a l’entree (differente de celle qu’on prend d’habitude) qu’on a pris aujourd’hui histoire de changer un peu.

Il commence a faire un peu chaud et toujours beau.

[nggallery id=28]

Imogayu

Quand on est malade, et en ce moment on est souvent malade, on mange des trucs légers pour l’estomac histoire de se sentir mieux ou en tout cas pas plus mal. Il y a différentes possibilités mais quand on est vraiment en vrac le top c’est de manger une espèce de soupe de riz avec des patates douces et des prunes bizarres japonaises Umeboshi.

Je vais pas rentrer dans les détails de la recette a moins que cela n’intéresse quelqu’un mais en gros on fait cuire du riz japonais rond (Camargue ca doit le faire) dans beaucoup d’eau (sinon on faire cuire du riz cuit dans de l’eau), on fait cuire la patate douce a la vapeur et pour la prune il n’y a rien a faire de spéciale. Je ne sais pas si on trouve des umeboshi en France, c’est une sorte de prune immangeable d’ici qu’on fait sécher et qui devient mangeable en séchant, c’est super acide mais ca a en fait un bon goût quand on est habitue et ca fait du bien au ventre.

Quelques photos :

[nggallery id=27]

Expo photo

Ma belle mere fait partie d’un club photo (les gens ont énormément d’activités culturelles ici je crois) et ils font une expo de leurs meilleures photos une fois par an.

J’aime bien la photo de la fille en kimono qui fume en regardant quelque part.

[nggallery id=26]

Les faux-monnayeurs

Finalement la tétralogie de Mishima était peut être pas si bien que ca en tout cas pas autant que j’avais l’air de le penser a l’origine. Il y a eu des passages sympas dans les quatre livres surtout le premier finalement, des bonnes choses aussi dans les autres mais globalement je ne suis pas sur d’avoir vraiment était saisie par l’histoire comme je pensais l’être a l’issu du premier tome… Je ne vais pas me lancer dans une analyse (je n’en suis pas capable) mais bon voila quoi, pourtant je ne pense pas non plus avoir été déçu, par certains cote j’avais l’impression de lire un bouquin échappant un peu a ma compréhension ce qui a un certains charme, j’entendais récemment Finkielkraut parle de ca, du charme qu’il y a a lire des livres pas de notre age quand on est enfant, je suis plus totalement un enfant mais je peux encore avoir l’impression de lire des livres qui ne sont pas de mon age (quelle chance).

A l’origine je ne voulais plutôt parler ou plutôt évoquer ma lecture du moment qui est donc comme le titre du post vous l’aura sûrement laisser comprendre le livre d’André Gide. Je n’avais jamais rien lu de cet auteur peut être en partie car je m’attendais a y trouver des évocation contre nature de party sodomite entre homme risquant de frapper mon imagination… En tout cas c’est vraiment chouette, j’aime bien ce style un peu décalé ou (accent grave) l’auteur se permet de prendre du recul sur son histoire de temps en temps et semble nous guider comme si nous étions avec lui les spectateurs de l’histoire qu’il est en train d’écrire. Certes les relations sentimentales entre personne du même sexe sont présentes voire centrale mais finalement si on regarde bien ne passe t on pas a (accent grave) coté d’une partie de la complexité des relations humaines si on oblitère complétement les relations homosexuelles des histoires dont on a le droit de parler dans les romans, n’est pas cela aussi qui fait la force de la Recherche (du temps perdu par de la recherche scientifique… quoique.. ?? ), apparemment c’est son seul roman et je ne crois pas etre capable de lire une piece de theatre.

Hot honey ginger lemon

Comme je n’ai plus rien a mettre dans mon blog et que plus personne ne me laisse de commentaires (ce que je peux comprendre d’ailleurs) autant vous faire partager mes supers recettes de cuisine. J’ai un peu regardé sur d’autres sites (quand je cherche des recettes notamment) et il y a toujours plein de commentaires pas intéressants sur les recettes de cuisine, il y a même des trolls qui viennent se battre sur des thread improbables relatifs a la cuisson du far breton par exemple.

Ces derniers temps je tente de reproduire des recettes de trucs qu’on peut acheter et qui sont bons.
Dans la rue que je prends pour aller de la gare a chez moi par exemple il y a une boutique qui vend du miel portant le nom évocateur de “L’abeille”, ils vendent pas mal de truc a base de miel et notamment une sorte de sirop au gingembre vraiment bon avec de l’eau chaude pour soigner une gorge attaquée par l’air froid et sec de l’hiver. Ce sirop coûte une fortune et j’ai donc essayé de faire un truc s’approchant autant que possible.
Voici donc la recette de ce délicieux sirop miel/citron/gingembre :

Ingrédients :

  • Citrons (pas traite histoire de pouvoir utiliser la peau)
  • Sucre
  • Miel
  • Gingembre frais
  • Eau

Pour les quantités de citrons, miel et gingembre ca dépend des goûts mais bon dans mon cas je cherche a remplir une bouteille de 360 ml (celle qui contenait initialement le liquide original) et j’utilise deux citrons et en gros deux unités de gingembre (deux grosses sections de racine cassable), si vous connaissez pas le gingembre, c’est une racine avec des morceaux renflés relié entre eux par des endroits plus fin et facile a casser. Essayer et puis vous verrez bien si il y en a trop.

Les volume de sucre, miel et eau dépendent de la quantité de jus de citron obtenu.

Commencer par prélever le zeste d’un ou deux citrons (ca consiste a éplucher la surface de la peau du citron sans aller trop profond dans la peau). Ensuite presser tous les citrons que vous voulez utiliser pour votre recette. Vous obtenez un certains volume de jus de citron. Ce volume servira de base pour compter les autres volumes, si vous avez deux verres de la même taille c’est pas mal, mettez le jus dans un de ces verres et utiliser l’autre pour compter. Pour le moment on a pas besoin du jus de citron laisser le donc dans son verre tranquillement en attendant.

Il faut commencer par faire un sirop avec du sucre et de l’eau. En considérant que vous avez un volume de jus de citron (la quantité obtenue a l’étape précédente) mettez deux volumes de sucre dans une casserole et ajouter un volume d’eau, faire chauffer jusqu’à ce que le sucre soit complétement fondu (ca va vite). Vous pouvez remplacer une partie du sucre par du miel ou sinon ajouter un peu de miel au sirop histoire de dire qu’il y a du miel dedans, ca donne un goût sympa. Vous pouvez aussi ne mettre que du miel je pense.
Mettez le zeste de citron dans le sirop, puis le jus de citron, idéalement attendez un peu histoire de pas flinguer direct toutes les vitamines duc citron.

Épluchez et râpez votre gingembre, il faut avoir un genre de râpe qui va bien. Ici on en trouve de partout je sais pas trop en France je n’y ai jamais râpé de gingembre. Si vous partez de gingembre sec en poudre il est déjà en poudre donc ca va mais j’ai peur que le résultat ne soit pas top.

Ajouter le gingembre râpé au mélange précèdent, il faut que le mélange soit tiède sinon la belle couleur rouge du gingembre acide serait partiellement détruite.

A ce moment la vous avez une espèce de soupe rouge contenant plein de gingembre râpé et des zestes de citron. Laissez reposer un moment entre 10 minutes et une journée, j’imagine que le goût du zeste de citron mais du temps pour envahir le liquide.

Passez ce liquide a la passoire et pressez bien le reste de fibre de gingembre histoire de pas y laisser plein de trucs bons.

Et voila vous avez un super sirop de gingembre. Mélanger avec de l’eau chaude (1/5 de sirop le reste d’eau chaude).

L’idée c’est que vous devez me dire que vous allez faire la recette en me laissant un commentaire, ou bien que vous laissez vos impressions après coup, genre c’est mieux avec du gingembre biologique équitable ou du sucre de canne organique. Vous pouvez aussi dire que c’est pas la vrai recette et que depuis des générations on fait autrement dans votre région.
Courage,

Pamplemousse ブンタン

On trouve a cette saison un fruit vraiment bon qui est en fait du pamplemousse, le fruit du Citrus Maxima. Visiblement il y a un gros problème de nommage, il semblerait que ce qu’on appelle un pamplemousse (grapefruit) est en fait un hybride entre le pamplemousse (celui dont je parle) et l’orange.
Ici en tout cas ca s’appelle un Buntan et c’est bien sympa. C’est plutôt long a préparer, la peau fait un bon centimètre d’épaisseur, la peau qui entoure les quartiers est super épaisse et pas vraiment mangeable et le tout est farcie d’un paquet de graines (une bonne centaine par fruit) ce qui fait qu’il faut pas mal de préparation avant de pouvoir commencer a manger mais c’est tellement bon que ca vaut vraiment le coup.